Investir dans un EHPAD en défiscalisation

En voyant les rendements affichés (6%) et les remise d’impôts allant jusqu’à 33000€, sur l’investissement en EHPAD, les particuliers sont intéressés. Mais avant de foncer, il faudra bien être au courant que le retour sur investissement ne tient pas toujours compte de la TVA, et encore moins de l’entretien. Pour investir en ehpadimmo, nous vous donnons les détails suivants.

Les personnes intéressées par l’investissement EHPAD

L’investissement en EHPAD est intéressant pour ceux qui veulent payer moins d’impôts grâce à la loi Censi-Bouvard, appliquée pour les EHPAD neuf. Cette loi par lequel un investisseur peut obtenir une remise d’impôt équivalente à 11% du prix du bien acquis, qui sera distribuée à parts égale sur 9an A savoir, la remise d’impôt s’applique directement sur le montant de l’impôt sur le revenu. A savoir également qu’en 2016, le plafond de défiscalisation est de 10 000€. A part cela, l’investisseur à moins de disposer d’un capital considérable, puisque c’est grâce à du neuf qu’il pourra bénéficier de la défiscalisation, devra avoir une capacité d’emprunt considérable. Il doit être capable de rembourser son promoteur jusqu’à la finition des travaux et ne perçoit des revenus locatifs qu’1 mois après que les premiers occupants aient intégré les lieux. L’autre avantage que l’on devra rechercher dans cet investissement est celui d’obtenir un rendement complémentaire grâce à la location plutôt que de vouloir en profiter pour ses vieux jours.

Les rendements

Le rendement se calcule sur le montant d’achat hors taxes, mais le banquier prêteur évalue la capacité de remboursement sur le prix hors taxe. A savoir que la location meublée permet d’obtenir le statut de LMNP ou LMP et ce statut peut récupérer la TVA sur l’achat de ses biens immobiliers locatifs. Les rendements affichés pour l’investissement en EHPAD, se trouve entre 5 et 6% à soustraire d’une TVA de 7% au Trésor Public. Rassuré de ce calcul, il reste à assurer autant que possible la pérennité de ces revenus en choisissant un exploitant de grande taille et expérimenté en gestion de chambres médicalisées. Mais aussi, préférer un établissement qui offre de prix supportable par rapport au revenu d’un retraité.

La fiscalité

Donc, la loi Censi-Bouvard régit à la défiscalisation de l’EHPAD. Pour un EHPAD à 180 000€ HT par exemple, et un rendement net hors taxes (hors TVA) de 4,6%, on obtient un revenu locatif annuel de 8280€. La remise d’impôt est de 2200€ (180000X 11%/9=2200€). Le LMNP est assujetti au régime du micro BIC, qui lui donne droit à un abattement de 50% sur les loyers encaissés. Donc, il ne reste que 4 140€.

Si l’investisseur se situe dans une TMI de 30%, ces 4140€ seront encore imposé de 1242€ (4140€x 30%). Et c’est là que sa remise d’impôt Censi-Bouvard de 2200€ s’applique. Son investissement en EHPAD lui fera alors payer 958€ d’impôts en moins (1242-2200€= 958€)

Derniers points pour bien investir en EHPAD

Faites un bon contrat avec le gestionnaire : mettez-y des clauses sur celui d’entre les parties qui doivent payer les charges (souvent, ne pas avoir à s’en inquiéter et ne faire que percevoir les loyers), payer l’entretien et les travaux et payer la mise aux normes des appareils médicaux. Avant de signer, il est conseillé de bien s’entendre sur ces points.